NumWorks, la calculatrice Python open source

Est apparue il y a peu une calculatrice basée sur un projet ambitieux, ouvert et original : NumWorks. Que vaut-elle ?

La Numworks (qui ne flotte pas en vrai)

Cette année le nouveau programme de Mathématiques inclut le langage Python, dont l’évaluation débute dès le Bac édition 2021. C’est une excellente nouvelle mais les calculatrices scolaires bien connues (Casio et Texas Instrument pour ne citer qu’elles) ont mis un certain temps avant de l’intégrer à leur software, et encore, l’achat de nouveaux modèles étant requis… $$$

Ce n’est pas le cas de la NumWorks (qui existe déjà depuis près d’un an) qui a proposé une « simple » mise à jour. Voilà qui est déjà plus moderne et apporte un peu de fraîcheur dans le monde mercantile des caltoches de cartables.

Mais passons sur ce domaine purement scolaire et intéressons-nous à la liste non exhaustive de qualités de cet outil ; outre le fait qu’elle inclut les habituelles fonctionnalités d’une calculatrice graphique de lycée (fonctions, suites, statistiques, équations, etc.), cette élégante demoiselle possède des atouts originaux :

Mises à jour

Les mises à jour sont de vraies mises à jour. Comme nous venons de le voir, si par exemple, le programme officiel de Mathématiques le nécessite, la NumWorks proposera tôt ou tard une mise à jour pour enrichir la programmothèque de la machine. Ce n’est pas du luxe, ça ?

Ces mises à jour sont à effectuer sur le navigateur Google Chrome (seul petit bémol « libriste ») mais je l’ai testée sur Chromium sous un OS Linux et tout s’est parfaitement passé —  il y a une toute petite manipulation mais c’est facile. Une vidéo sera disponible prochainement.

Open source

Saurez-vous la remonter ? ^^

Par ailleurs, cette calculatrice est open source : son code et son plan technique sont disponibles sur Github. Les concepteurs sont on ne peut plus clair sur leur philosophie à ce sujet :

Par conviction et parce que les besoins évoluent sans cesse, NumWorks est la première calculatrice ouverte : toutes les connaissances que nous avons développées sont disponibles en ligne sous licence Creative Commons.
Chaque utilisateur a ainsi la possibilité d’ajouter lui-même ses propres fonctionnalités et la communauté peut proposer des améliorations qui seront intégrées à nos futures mises à jour.

[…]

Les plans de fabrication de la calculatrice NumWorks sont publics. Muni de quelques composants électroniques, vous avez donc la possibilité de fabriquer votre propre calculatrice en impression 3D. En cas de problème technique, vous pouvez aussi réparer vous-même votre matériel.

source : https://www.numworks.com

Un émulateur gratuit et malin

NumWorks propose un émulateur disponible sans inscription ET gratuit (oui, gratuit, contrairement aux concurrents) ; celui-ci est utilisable soit en ligne soit sur votre ordinateur.

Vas-y, fais péter la ROM Super Mario !

On ajoutera que l’existence de cet émulateur permet à l’internaute de tester la machine avant de se lancer dans son achat. Voilà qui est totalement transparent.

Programmer, transférer

En créant un compte NumWorks (gratuit) vous pouvez rédiger vos programmes Python en ligne (et donc les retrouver depuis n’importe quel navigateur) et les transférer à votre calculatrice. C’est bien pratique pour des travaux un peu complexes ou longs.

Conclusion

En conclusion, on ne peut que se réjouir de voir apparaître un tel outil dans l’univers des calculatrices. Bien pensé, évolutif, interactif, en osmose avec son temps technologique, l’équipe de NumWorks a réussi son pari. La base est remarquable et ne demande qu’à s’améliorer. Espérons que les établissements scolaires sauront s’en rendre compte !

Enfin, précisons que cette calculatrice m’est apparu comme très intuitive (même si deux ou trois fonctionnalités supplémentaires pourraient être bien utiles). Elle coûte 79 Euros, ce qui est tout à fait compétitif et on peut la conseiller à tous les lycéens scientifiques et post-Bac.

Oui cette calculatrice m’a bien emballé mais je ne suis pas sponso, petite précision ! Et puis, ce n’est pas la mienne hélas, je dois la rendre à sa propriétaire 🙂

Vous apprécierez peut-être

Laisser un commentaire